Freelance vs CDD, comment choisir ?

14 août 2020
14 août 2020 Jérémy

Freelance vs CDD, comment choisir ?

A ma gauche, le métier de Freelance, aussi appelé « travail indépendant », commence à peser dans le milieu professionnel tout en restant poids plume dans la catégorie administration. A ma droite, J’ai nommé le si souvent décrié contrat à durée déterminée, aka CDD ; poids lourd dans la catégorie juridique, poids lourd aussi pour certaines familles…

On rappelle que dans ce combat, il sera interdit d’utiliser l’arme rhétorique, les faits et seulement les faits ! Allez on se salue, c’est parti !

Qu’est-ce que travailler en « Freelance » ?

Le mot Freelance définit un individu exerçant son activité professionnelle en étant un travailleur indépendant qui est à son propre compte. En d’autres termes, le « Freelancer » est son propre employeur, il crée son entreprise lui-même.

L’autoentrepreneur, aujourd’hui appelé microentrepreneur, est maître de son temps ainsi que des missions sur lesquelles il souhaite participer. Il est également seul responsable des charges (charges sociales, impôts, etc.) et des recettes de son entreprise. Dans ce cas de figure, il n’y a pas de contrat de travail qui le liera à un employeur mais plutôt un contrat de prestation entre lui et sa clientèle sur qui il facturera ces prestations. Il est évident qu’il n’y a pas de lien de subordination entre sa clientèle et lui. Il est, donc, clair que le freelance bénéficie d’une plus grande liberté de manœuvre, d’où le terme « Free ».

Qu’est-ce que travailler en CDD (Contrat à durée déterminée) ?

Le contrat à durée déterminée est un contrat de travail qui lie un employé à son employeur comme tout contrat de travail standard. A la différence que pour le CDD, le contrat est limité en termes de durée. La forme contractuelle à court terme est possible dans le cas où un poste de remplacement est disponible dans une entreprise pour une période limitée et définie. Il est aussi applicable en cas d’accroissement temporaire des activités de l’entreprise ou d’existence de travaux supplémentaires saisonniers.

Le travailleur sous CDD est donc un salarié normal d’une société qui l’a recruté. Le professionnel en CDD bénéficie de tous les privilèges des autres employés de la société comme les avantages en nature, les cotisations sociales, les assurances chômage, les couvertures sociales et les diverses primes attribuées à un employé en contrat CDI. Le salaire ainsi que la durée du CDD seront établis dès le commencement du contrat lors de l’embauche de l’employé.

Quelles différences entre le travailleur en Freelance et le CDD ?

  • Le freelance se fera engager par une entreprise pour accomplir une mission donnée tandis que le travailleur en CDD est un employé « recruté » par une entreprise, également pour accomplir une mission donnée.
  • L’employé CDD reçoit un salaire convenu lors de son embauche tandis que le freelance perçoit le paiement de la facture de ses prestations venant de son client.
  • Le salarié CDD est lié à son employeur suivant un contrat de travail tandis que le freelance est lié à son client par un contrat de prestation. Le travailleur en CDD a donc un lien de subordination établi entre lui et son employeur. Le salariat ne concerne pas le freelance.
  • L’employé en CDD accepte la mission pour laquelle son employeur l’a engagé tandis que le freelance choisit la mission sur laquelle il veut s’engager. Il devra somme toute généralement candidater face à d’autres freelances volontaires (encore un autre match…).
  • Le salarié CDD bénéficie des avantages d’un employé normal comme les couvertures sociales, les cotisations sociales, les assurances chômages et bien d’autres. Tandis qu’un freelance est responsable des charges et obligations de son entreprise.
  • Le freelance peut toutefois passer par une société de portage salariale pour se soulager des tâches administratives qui lui revient.

Quel choix faire entre CDD et freelance ?

Faire un choix entre les deux systèmes dépend surtout de la situation actuelle du travailleur et ses ambitions de carrière.

En effet, le CDD étant un travail qui passe par l’embauche et qui bénéficie des avantages d’un salarié, pourrait plus convenir à un travailleur avec des ambitions de carrières professionnelles dans une entreprise en tant que salarié. Egalement, pour celui qui souhaite avoir une stabilité financière, être CDD même pour un temps limité pourra lui procurer cette satisfaction. A noter que le travail sous « contrat à durée déterminée est aujourd’hui un système d’embauche très courant.

Pour quelqu’un de plus autonome et indépendant, ayant pour ambition l’entreprenariat et la création d’entreprise, l’autoentreprenariat est le système adéquat qui pourra lui fournir les moyens dont il a besoin pour atteindre ses objectifs. La popularité grandissante du freelancing est ainsi liée à l’autonomie de travail, l’indépendance horaire, et bien d’autres atouts que le « travail à son compte » procure.

Le choix dépend surtout de l’objectif que s’est fixé chacun pour son parcours professionnel.

Et vous, êtes-vous plutôt du camp des freelances ou des contrats CDD ? Souhaitez-vous mettre à votre compte et devenir freelance ?

– Article rédigé par Mathias – 

, ,